Camping  Noirmoutier

L’île de Noirmoutier est la destination idéale de votre séjour au sein de notre camping. A une vingtaine de minutes de votre camping, l’accès à l’île vous est ouvert soit par le pont soit par le Gois, la route summersible que l’on emprunte à marée basse. Cette île unique offre de multiples visages qui ne manqueront pas de vous séduire. En une journée, vous pouvez sillonner ses chemins à vélo grâce aux pistes cyclables aménagées dans le marais ou bien en faire le tour et partir à la découverte de ses villages et de ses plages.

Visiter Noirmoutier par le Pont

Le pont a été inauguré en 1971 pour désenclaver le passage du Gois, l’île étant une grande destination touristique. Lors du franchissement du pont vous ne manquerez pas d’admirer la vue exceptionnelle sur la baie de Bourgneuf qui s’étend au loin, reconnaissable à ses éoliennes, avec en premier plan le Gois et ses balises en bois. L’entrée de l’île se fait par La Fosse, cordon dunaire bordé de pins, ouvert sur l’océan. Je vous conseille d’éviter la quatre voie et de remonter la queue de l’île par la petite route départementale 95 qui vous mènera au village de Barbâtre, petit bourg qui s’enorgueillit de ses trois moulins, de la Fosse, de la Plaine et du Vieux-de-la-Frandière et de la plage du midi, la plus longue de l’île avec ses 5 km qui s’étire jusqu’à La Guérinière. Ce village abrite le Musée d’Art et Traditions et jouxte le Port du Bonhomme dédié à l’ostréiculture. Après avoir marché sur sa plage de sable fin où les bouchots, parcs à moules, sont visibles à marée basse, vous pourrez reprendre la route en direction de la ville de Noirmoutier. Centre historique de l’île, Noirmoutier possède les plus beaux monuments, témoignages de sa riche histoire: le château, l’hôtel Jacobsen, l’église Saint-Philbert, l’hôtel Boucheron qui fut le siège des Douanes au XIXe siècle.

En effet, à la fin du XVIIe siècle, l’île, comme Yeu ou Ré, exonérées des franchises, sont des repères de contrebande notamment de tabac grâce au commerce qu’instaure Louis XIV en achetant aux Antilles le tabac qu’il revendra au prix fort dans toute l’Europe.

 

Le château fort est exceptionnel car il est un des seuls à avoir gardé son architecture du XIIe siècle sans avoir subi aucune transformation. Construit à l’origine avec un seul donjon par le Seigneur Pierre de la Garnache, sa silhouette massive se dote par la suite de quatre donjons. Protecteur de l’île au fil des siècles, il fut toujours occupé par des garnisons et de ce fait maintenu en état. Prison pour de nombreux vendéens lors des guerres de Vendée sous la Révolution, il servit également de geôle à une succession d’hommes, intellectuels en 1914, de droits communs en 1940. Pendant l’occupation il fut transformé en centre de ravitaillement pour les troupes allemandes avant que ceux-ci après la victoire des alliés y soient enfermés. Un musée à l’intérieur du château vous éclairera sur sa longue histoire mouvementée.

De nombreuse fois détruite au cours de l’histoire, l’église Saint-Philbert fut toujours reconstruite et transformée. Sous le choeur, elle abrite une crypte qui contient les reliques de Saint-Philbert.

Dans le quartier du château, ne manquez pas de flâner dans le quartier du Banzeau, dédale de ruelles étroites de cet ancien territoire de pêcheurs. Leurs maisons sont la caractéristiques de l’île, blanches aux volets bleus dont les murs sont fleuris des roses trémières. Ici le nom des rues a une histoire comme “La rue des Trois-Ivrognes” où des clients se soulageaient après leur passage arrosé au bar du coin.

Au long de la digue Jacobsen se situe la réserve naturelle de Murembourg où nichent de nombreuses espèces d’oiseaux qui viennent se nourrir de petits animaux marins apportés par le flux des marées dans les marais salants.

L’île bénéficie grâce aux courants marins d’un climat doux et ensoleillé ce qui est visible en se promenant au Bois de la Chaize où la végétation se compare aux forêts méditerranéennes. La balade commence à la Plage des Dames, réputée pour son environnement chic et son débarcadère d’où arrivaient les bateaux faisant la liaison entre Pornic et Noirmoutier.

Le chemin du bois surplombe des criques rocheuses sur fond de ciel bleu. La vue est un enchantement à chacun de vos pas. Puis vous débouchez sur l’Anse rouge où se dresse un phare que vous n’attendez pas! La petite plage du même nom est bordée de cabines de plages célèbres sur toutes les cartes postales. Enfin, la plage des Souzeaux se dévoile sur une allée ouverte sur la mer, bordée des plus belles villas. C’est un saut dans le temps, au XIXè siècle, où les grands bourgeois se précipitent pour profiter des bains de plage, très à la mode. Ils bâtirent des superbes maisons qui aujourd’hui donnent un grand cachet architectural à l’île.

La plage de la Clère suit, grande baie qui rejoint l’authentique village du Viel où rien ne semble avoir changé. Là encore de petites rues sillonnent le village donnant sur la mer. Un des endroits les plus charmants de l’île.

Plus loin encore la plage de la Madeleine puis celle de la Blanche où vous pourrez admirer l’ancienne Abbaye.

Cap sur l’Herbaudière, vrai port de pêche, premier producteur de sole de l’Atlantique, bâti face à l’océan, où vous pourrez assister à la criée quand les bateaux rentrent bardés de leurs drapeaux multicolores. La plage de la Luzeronde, à l’ouest du port est une longue plage sauvage où les embruns océans vous ressourcent!

La visite se termine par le village de l’Épine environné des marais salants. Le tourisme a revitalisé l’économie de cette activité. Les marais salants outre leur fonction économiques, se visitent et les paludiers seront heureux de vous expliquer le cycle de production du sel et de vous montrer les gestes traditionnels de ce vieux métier de nouveau en vogue. Vous pourrez acheter leurs produits, le sel, la fleur de sel ou bien encore la salicorne, petite plante des marais au goût subtil qui ressemble aux cornichons.

Ne manquez pas non plus lors de votre passage de goûter à la “Bonotte”, des petites pomme de terre exceptionnelles qui ne se produisent qu’à Noirmoutier et qui accompagnent délicieusement n’importe quel plat.

 

Il est désormais temps de reprendre la route pour votre camping.

Selon l’heure de marée qui conditionne le passage du Gois, vous serez entré par le Gois ou par le Pont. Il faut six heures à la marée pour monter et de nouveau 6 heures pour descendre, sachant que la route du Gois (4,5 km) est praticable uniquement à marée basse (2h avant et deux heures après l’heure de basse mer). Vous pouvez vous procurer l’horaire des marées dans les bars-tabacs. Attention, l’heure des marées se calquant sur le calendrier lunaire, il change tous les jours, il est donc impératif de consulter les horaires.

Le Gois est en soi une destination de loisirs puisque l’on pratique la pêche à pied pendant la basse mer et récolter des palourdes, coques, huîtres.

 

Vous ne serez pas déçu de la visite de l’île de Noirmoutier, très prisée par les touristes du monde entier.

Réservez dès à présent votre mobil home dans votre camping proche de Noirmoutier

 

camping noirmoutier, camping proche noirmoutier, camping près de noirmoutier

Découvrez ...